The Wicked Deep : La Malédiction des Swan Sisters

Avec The Wicked Deep, Shea Ernshaw fait une entrée très remarquée dans la littérature jeunesse. Premier roman, premier succès, et elle montre surtout son aisance à plonger le lecteur dans une ambiance sombre de mystères et de sorcellerie. Et cette malédiction dans laquelle le lecteur va plonger, au son de bien étranges sirènes, ne laissera pas indifférente.

L’histoire des Swan Sisters

Chaque été la ville de Sparrow célèbre l’histoire des Swan Sisters qui a marqué à jamais les lieux il y a deux siècles. Marguerite, Aurora et Hazel, trois envoutantes sorcières, ont été noyées dans le port.  

Sparrow est en fête et accueille les nombreux touristes venus admirer les événements mystérieux et les décorations de la ville, ce qui est loin d’enchanter Penny. La jeune femme sait que cette légende est loin de n’être qu’un patrimoine folklorique. Elle sait que cet été, tout comme les précédents, les Swan Sisters vont sortir des eaux pour prendre possession du corps de trois filles et se venger des hommes qui ont causé leur perte. 

Mais cette année, Penny l’a décidé, sera la dernière où les sorcières séviront. 

Chasse aux sorcières moderne

L’histoire des Swan Sisters fait forcément écho à tous ces procès où on jugeait les femmes séduisantes et savantes, libres, qui ne pouvaient être que de dangereuses sorcières. Shea Ernshaw signe un premier roman captivant, emprunt de magie obscure et de fatalité. Elle mène les adolescents de Sparrow dans la même frénésie et paranoïa qui ont mené à des tragédies comme les procès de Salem. N’importe qui peut être une sorcière, alors où et qui sont-elles ? 

The Wicked Deep : La Malédiction des Swan Sisters est une fable qui mêle tout une ambiance proche des histoires de Salem avec une sombre histoire de vengeance. Un roman qui tient toutes ses promesses.

Loïc Di Stefano

Shea Ernshaw, The Wicked Deep : La Malédiction des Swan Sisters, traduit de l’anglais (USA) par Lilas Nord, Rageot, avril 2019, 378 pages, 17,50 eur

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :