Southern Cross, une enquête cosmique

Une minisérie SF par une créatrice confirmée

Southern Cross est une minisérie parue chez Image, éditeur fondé il y a vingt-cinq ans par Todd McFarlane (Spawn), Rob Liefeld et Jim Lee (ce dernier est désormais un des pontes de DC comics) pour privilégier les créations des « auteurs ». On y trouve comme scénariste Becky Cloonan, qui a travaillé chez Dark Horse comics (par exemple sur Conan the barbarian, avec Brian Wood aux dessins), chez DC/Vertigo sur American Virgin ou Northlanders (traduit chez nous par Urban comics) et même chez Marvel où on lui doit une minisérie sur la némésis des Quatre Fantastiques, Victor Von Doom (le docteur Fatalis dans la VF des éditions LUG). Pour Southern Cross, elle fait équipe avec Andy Belanger, membre d’un studio graphique basé à Montréal. Elle a choisi d’ancrer son histoire dans une science-fiction matinée de polar : frissons garantis ?

 

 

Dans l’espace, personne ne crie

Alex Braith est une ex-taularde qui embarque sur le tanker Southern Cross à destination de Titan. Il ne s’agit pas d’une croisière : Alex s’en va récupérer le corps et les affaires de sa sœur, Amber. Alex veut aussi découvrir clairement ce qu’il lui est arrivé et, le cas échéant, se faire justice. La voilà dans la cabine dix-sept, où elle fait la connaissance d’Erin McKenna. Elle ne tarde pas à découvrir qu’Erin est là pour enquêter sur la disparition d’Amber. Mais voilà qu’Erin disparaît à son tour. Alex fait son enquête, auprès d’un équipage circonspect. Elle sent le capitaine réceptif à certaines de ses hypothèses : il en sait beaucoup plus qu’il ne veut le dire. Les choses se compliquent quand Alex est témoin de manifestations étranges, comme si un esprit étranger voulait la contacter.

Pendant ce temps, le moteur gravitique du Southern Cross commence à subir des avaries étranges. Si tout est lié, quel est le sens de tous ces évènements ? Découvrant une histoire de trafic d’artefacts aliens, Alex ne veut pas lâcher l’affaire, quitte à y laisser sa vie…

 

 

Un début très encourageant

 

Southern Cross convainc par sa sobriété. Tout d’abord parce qu’Alex Braith, ex-membre d’un clan criminel, mène une véritable enquête policière avec comme décor un vaisseau spatial : on y retrouve tous les ingrédients d’un huis-clos qui évoque dans le genre SF Outland de Peter Hyams (autrefois adapté graphiquement par Jim Steranko) et bien sûr Alien. Pas de monstre à l’horizon ici (quoique…) mais une ambiance parfois étouffante. On salue donc le scénario de Becky Cloonan.

Ensuite, il y a le dessin d’Andy Belanger. Tantôt cartoony, souvent suggestif, son graphisme est servi par un découpage dynamique qui évoque de glorieux ancêtres : citons Dave Gibbons par exemple. Donc ce premier tome est une réussite et on attend la suite, parce qu’il y en aura forcément une (non, je ne spoilerai pas).

 

 

Sylvain Bonnet

Becky Gloonan & Andy Belanger, Southern Cross, traduit de l’anglais (États-Unis) par Philippe Touboul, Glénat comics, octobre 2018, 160 pages, 15,95 eur

 

Une pensée sur “Southern Cross, une enquête cosmique

  • 8 janvier 2019 à 13 h 10 min
    Permalink

    Oh mazette ça fait envie !
    Ca me fait penser aussi à la série SF The Expanse d’après les romans de James S Corey 😉
    Clapping mérité…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :