« Addict », James Renner et son obsession pour l’affaire Maura Murray

À 11 ans, James Renner voit l’affiche d’une jeune femme disparue, et soudain en tombe amoureux. Cette obsession ne le quittera pas et il fera sa carrière comme journaliste spécialisé dans les cas de disparition de personnes. C’est une véritable obsession. Parmi les dossiers qu’il reprend, l’affaire Maura Murray le marque tout particulièrement, au point qu’il en fasse un livre : Addict, Mon obsession pour l’affaire Maura Murray.

 

L’affaire Maura Murray

Née le 4 mai 1982, Maura Murray disparaît le 9 février 2014. Elève infirmière, Maura Murray avait une petite vie bien rangée et bien simple. Le soir du 9 février, elle semble avoir réuni ses affaires à la hâte et s’être comme enfui. Un chauffeur de bus, habitant non loin lui propose son aide. Elle décline poliment, affirmant avoir déjà contacté l’assistance. Puis plus rien. L’aventure s’arrête dans un lacis d’une petite route forestière du Massachusetts.

Plusieurs enquêtes ont été menées, d’abord par la police locale, qui découvrant une grosse quantité d’alcool dans la voiture pense que Maura est partie faire une fête… puis par les diverses sections spécialisées sur les personnes disparues. A ce jour, l’affaire Maura Murray reste un Cold-case. La famille n’a jamais baissé les bras et a ouvert un site Internet pour alerter les médias et poursuivre sans cesse les recherches.

 

 

L’Obsession de James Renner

C’est à partir de 2011 que James Renner commence à s’intéresser à l’affaire Maura Murray. Ce n’est pas son premier dossier, mais c’est celui sur lequel il s’est le plus investi, comme s’il y était attaché personnellement. A la mode journalisme-gonzo, on suit l’enquête de James Renner aussi bien que ses propres péripéties.

Côté personnel, on suit les aléas de sa carrière et son éviction du journal parce qu’il s’oppose à son éditeur (lequel refuse de publier une enquête politique…), mais aussi ses propres frustrations au fil de l’enquête, dans laquelle il s’investit totalement et qu’il regrette de n’avoir pas pu aboutir totalement.

 

Je suis une sorte d’addict des mystères non élucidés. Plus une enquête piétine depuis longtemps, mieux c’est, en ce qui me concerne. »

 

Une enquête poussée

Côté enquête, il ose pose des questions dérangeantes et aller chez les gens pour les confronter à leurs témoignages. Notamment avec les amis proches de la victime et avec sa famille, silencieux comme s’ils avaient décidés de ne pas aider l’enquête. Pourtant Maura a l’image d’une jeune fille parfaite dans une famille ordinaire. N’est-ce qu’une image ? quels sont les secrets que cette disparition cache ? Pourquoi cette jeune fille si tranquille avait-elle été victime d’une véritable crise nerveuse la veille de sa disparition ? Quelle est cette histoire rapportée d’un jeune homme qui aurait été renversé par Maura ? Et pourquoi tout cet alcool ? Vit-elle au Quebec comme une rumeur le laisse entendre ?

 

Cette enquête ne clôt pas le dossier, mais a le mérite d’ouvrir tous les chemins possibles et de ne s’en refuser aucun. Une histoire vraie fascinante et frustrante à la fois par son côté non élucidé. Mais un récit prenant de bout en bout, un style fluide et une honnêteté d’enquêteur très agréable.

 

Loïc Di Stefano

James Renner, Addict, Mon obsession pour l’affaire Maura Murray, traduit de l’anglais (USA) par Caroline Nicolas, Sonatine, août 2017, 20 euros

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :