Patricia Darré, Le Templier m’a dit

« Quand les hommes considèrent certaines situations comme réelles, elles sont réelles dans leurs conséquences. » W.J Thomas

D’emblée, Patricia Darré, nous prévient : « Ce récit relate une aventure que j’ai réellement vécue. Rien n’y est inventé et tout (ou presque) y est consigné. » Le « presque » faisant référence au Secret sacré qui ne peut être révélé. 

Pendant la période de confinement où elle cherchait des roses à planter dans son jardin, l’autrice fait un rêve où Jacques de Molay, dernier Grand Maître de l’Ordre du Temple, lui conseille de planter ses rosiers à la manière templière, un blanc à gauche de la porte d’entrée et un rouge, à droite. Médium depuis une trentaine d’années, Patricia Darré n’en est pas à son premier contact avec les défunts, principalement guerriers et militaires. Sa mission est d’aider les esprits désincarnés à entrevoir l’au-delà et de faire passer les messages des défunts à leur famille, afin de l’aider à supporter la douloureuse expérience du deuil. Mais cette nuit-là, cette apparition allait l’entraîner bien plus loin qu’elle n’aurait pu l’imaginer.

Et nous voilà avec elle, au seuil d’une grande et riche exploration à laquelle elle nous entraîne à corps consentants, tant l’aventure est passionnante. Pourquoi avait-elle été contactée par l’Ordre au XXIème siècle, période exacte de son retour « dans sa forme parfaite » annoncé après sa dissolution par le feu et la torture en 1314 ? Et pourquoi ce retour dans notre époque si tumultueuse ? Par qui et par quelle haute magie-le Mysterium magnum du Moyen-âge- Jacques de Molay et ses 524 soldats ont ils été reclus dans l’Astral, « cette réalité à l’envers de la nôtre. »? 

« Nous sommes revenus parce que c’était ainsi prévu. » 

Pour apporter des réponses à ses questionnements et tenter de comprendre ce que ces Templiers attendent d’elle, Patricia Darré a retourné ciel et terre et parcouru la France de long en large à la rencontre d’érudits pleins de science et de sagesse. Elle a dû elle-même passer par une cérémonie d’initiation qui donne lieu d’ailleurs dans le livre à une description tout à fait captivante, une initiation pendant laquelle elle apprend qu’elle même fut un soldat Templier nommé Guillaume.

Chemin faisant et pour nourrir ses recherches, l’autrice rencontre un nombre impressionnant de spécialistes qui évoqueront avec elle des pratiques telles que l’Alchimie, la géobiologie, la stéganographie, la radionique et la transcommunication. 

« Ô, vous qui avez pleine intelligence, Regardez la doctrine qui se cache, Sous le voile de ces vers étranges. » Dante 

Retraçant l’épopée templière depuis sa fondation par Bernard de Clairvaux jusqu’à Dante Alighieri, le dernier de l’Ordre, nous traversons les siècles en cherchant à percer le mystère de cette organisation fascinante. Fondée 1118 et reconnue par le Pape Clément V lors du concile de Troyes, nommée alors officiellement « Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon », elle avait pour vocation la vigilance militaire, mais aussi la conduite de recherches archéologiques, le rassemblement des informations sur les techniques architecturales ainsi que l’étude des croyances et des rituels pratiqués par les civilisations anciennes. On peut dire que l’Ordre s’est développé et à contribué à l’enrichissement de l’Europe occidentale. Mais au-delà de ces concepts plutôt matérialistes, sa quête fondamentale était alchimique « Ils ne traitaient que ce qui concerne l’âme humaine. » Leur quête était celle du bonheur qui ne pouvait se manifester qu’en passant de la matière à la lumière, et le bonheur selon Patrick Burensteinas, grand spécialiste de l’Alchimie « C’est être à la bonne heure, qui est le moment présent. »

En ces temps de bouleversements énergétiques et économiques planétaires, découvrant au fil de son écriture la vastitude de son projet et le mystère qu’il renferme, Patricia Darré se veut la porte-parole de l’aspect spirituel du message des Templiers. Avec Le Templier m’a dit, elle nous emmène dans une exploration historique et métaphysique d’une richesse inouïe. 

Nathalie Hanin

Patricia Darré, Le Templier m’a dit, J’ai lu, octobre 2023, 224 pages, 7,90 euros

Lire les premières pages.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :