Passionnément Moyen Âge, à la découverte du peuple du passé

Une spécialiste reconnue

Professeure émérite d’histoire du Moyen Âge à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne, Claude Gauvard s’est spécialisée dans l’histoire de la vie politique et sociale de la France médiévale. Passionnément Moyen Âge rassemble une série d’articles, qu’elle a revue, données entre autres à la revue L’Histoire au cours des vingt dernières années. Ces chapitres viennent éclairer une période peu connue mais qui suscite beaucoup d’intérêt ces dernières années, en partie grâce à des sagas littéraires comme Game of Thrones ou des jeux vidéo. Ils donnent aussi un coup de projecteur sur le peuple, vaste inconnu…

Des idées reçues à corriger

Le travail de l’historien consiste à analyser les sources, à les confronter, à les corréler. Ainsi un grand nombre de spécialistes se sont penchées sur le fameux droit de cuissage, qui a fait couler beaucoup d’encre (y compris au cinéma où il est le prétexte dramatique de l’histoire du Seigneur de la guerre de Franklin J. Schaffner avec Charlton Heston). Or, Claude Gavard le rappelle avec sagacité, rien, mais alors rien, dans les sources n’indique une telle pratique, qui aurait été en complète contradiction avec les dogmes de l’église. Idem pour l’esclavage, que nombre de spécialistes croyaient au mieux résiduel durant la période. Or, il existe de façon substantielle, tant grâce aux prisonniers de razzias menés en terre musulmane (l’inverse existe aussi) que grâce à la traite slave… Quant aux sentiments, ils existent dans une période qu’on a trop longtemps fruste et violente. Et pas seulement chez les nobles.

Des femmes qui inspirent

On terminera parce que c’est à la mode mais surtout parce que c’est important : les femmes ont de l’influence. Une Christine de Pizan par exemple. Femme (à la manière d’un homme !) de lettres, elle n’hésite pas à interpeller les puissants. Jeanne d’Arc bien sûr dont le parcours continue d’interroger encore aujourd’hui. Et puis toutes ces anonymes qui ont fait l’histoire.

Très bonne synthèse, Passionnément Moyen Âge ravira les amateurs et est aussi une excellente porte d’entrée pour les néophytes.

Sylvain Bonnet

Claude Gauvard, Passionnément Moyen Âge, Tallandier, septembre 2023, 320 pages, 21,50 euros

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :