Comment Poutine a conquis nos cerveaux, la grande manipulation

Le grand mystère

La France d’Emmanuel Macron a cru jusqu’au dernier moment que jamais Vladimir Poutine et son régime ne déclencheraient une guerre contre l’Ukraine en février 2022. Pourquoi ? Comment Poutine a conquis nos cerveaux d’Elie Guckert, journaliste indépendant, publié par Mediapart ou l’observatoire du conspirationnisme, essaie de répondre à cette question (pas sûr que ça plaise).

Sympathisants, agents actifs, désinformateurs

Au fond, ce livre est plutôt effrayant. Il est connu que Poutine a financé, via une banque d’état, la campagne présidentielle de 2017 de Marine Le Pen. On sait moins l’importance du réseau qui s’est mis en place depuis le début des années 2010, à la faveur du conflit en Syrie. On découvre grâce au travail d’Elie Guckert comment certains chrétiens français se sont retrouvés à servir la propagande russe en allant en Syrie et en dénonçant la propagande anti-Assad, affidé de Poutine. On lit aussi combien le net est devenu un repère de « trolls » relayant la désinformation, par exemple sur le massacre de la Ghouta. On découvre aussi combien l’extrême-gauche a été sous influence.

Sapir et Mélenchon, les idiots utiles de Poutine

Eh oui, ce serait trop facile de se limiter au RN ou à l’inévitable Thierry Mariani, agent (très) actif de la propagande russe. La gauche doit regarder dans ses rangs et Elie Guckert décrit ici comment Jacques Sapir, économiste réputé, a repris nombre d’arguments de la propagande russe. Lui qui dénonçait (avec raison) la politique économique européenne s’est retrouvé « idiot utile » de Poutine en faisant l’apologie de l’économie russe et des réussites de la politique de Poutine. Et puis terminons avec Jean-Luc Mélenchon qui, sur son blog, a repris dans les lendemains de l’annexion de la Crimée, les thèses russes. Par antiaméricanisme ? Mélenchon a en tout cas persisté longtemps dans son tropisme prorusse, étant un des nombreux grands leaders politiques à ne pas croire dans l’imminence d’une invasion russe en février 2022.

Cet aveuglement collectif doit cesser. Un jour, la Russie redeviendra peut-être un interlocuteur, un partenaire et un contrepoids face aux Etats-Unis et à la Chine. Au jour d’aujourd’hui, elle est l’ennemie de l’Union Européenne.

Comment Poutine a conquis nos cerveaux est une très bonne enquête.

Sylvain Bonnet

Elie Guckert, Comment Poutine a conquis nos cerveaux, Plon, octobre 2023, 256 pages, 21,90 euros

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :