Coupable ? de Laurent Loison

Interroger sur la culpabilité du personnage principal, qu’on a vu en action et sur lequel ne plane aucun doute, est un truisme du genre policier. Combien de romans et de films de procès ne sont-ils pas construit autour de cette gageure ? Au point que nous en sommes parfois blasés ! Et puis surgit Laurent Loison, dont le Coupable ? va faire exploser toutes les certitudes.

Deux destins

Coupable ? tisse par alternance de chapitres deux destins assez similaires.

D’abord un jeune de banlieue française, qui doit faire ses preuves pour entrer dans un gang. Casser des voitures, la nuit, c’est assez facile. Mais cambrioler une maison, c’est autre chose, quand on est novice. Et notre jeune homme va tomber sur un petit vieux récalcitrant, le chauffer un peu. Et hériter d’un beau séjour derrière les barreaux.

Ensuite — en même temps ? — une honorable famille américaine est réveillée en pleine nuit par un bruit suspect. Le mari descend, armé, et, après une empoignade avec le cambrioleur, tombe à terre, mortellement touché. Arrêté dans sa fuite, il sera incarcéré et plaidera l’accident. Fin de l’histoire.

Une avocate

Et puis l’histoire de Coupable ? se focalise sur la partie américaine. Femme sublime mais froide, l’avocate commise d’office est en conflit ouvert avec le procureur, qui va requérir une très lourde peine (la couverture ne laisse pas de doute sur ce sujet). Les deux se connaissent de longue date, et entre dans une sorte de duel à distance. Les enjeux dépassent le cas, à tout point de vue. Les secrets des uns et des autres se percutent sur la personne de l’accusé, qui a tout avoué sauf le meurtre. Sa bonne foi peut-elle être remise en cause ? Pourquoi les enjeux réels semblent dépasser cette affaire, pour le moins simple ? Et quel lourd passé lie les personnages les uns avec les autres ?

Et puis le petit français revient peu à peu dans le jeu. Est-ce un miroir du dossier américain ? Est-ce une manière pour Laurent Loison de montrer les similitudes ou différences des systèmes judiciaires ? Car Coupable ? est aussi une lourde charge contre la Justice pour laquelle la vérité n’est peut-être pas l’enjeu majeur. Pas toujours…

Un maître-livre

Par son écriture totalement addictive, Laurent Loison empoigne son lecteur et lui serre la gorge. Et quand il le lâche enfin, d’un seul mot, qui remet tout dans une nouvelle perspective, c’est la stupeur, le frisson glacial et jouissif d’avoir terminé un aussi incroyable roman. Coupable ? est un maître-livre qui avance sans rouler des épaules, sans gros artifices, simplement ligne claire d’une histoire maîtrisée de bout en bout et qui est un terrible piège à lecteur !

Des personnages réalistes et vivants. Une intrigue passionnante. Une écriture qui glisse toute seule, où l’humour et l’acide ne sont pas absents mais à la dose parfaite. Un rythme maîtrisé. Coupable ? est un roman très noir qui vous fera comprendre, par le seul dernier mot, combien vous n’aviez pas encore compris à quel point il vous avait pris à son piège. C’est diabolique. Un maître-livre.

Loïc Di Stefano

Laurent Loison, Coupable ?, Slatkine & Cie, février 2020, 348 pages, 18 eur

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :