L’incroyable histoire du vin

Une croustillante incursion dans l’histoire du vin

Benoist Simmat n’en est pas à son premier scénario dans le milieu du vin, citons Les Caves du CAC 40 ou encore Bordeaux Connexion, une enquête haletante au coeur de la mafia des grands crus. Daniel Casanave a pour sa part une œuvre foisonnante, dont Merdre, Jarry, le père d’Ubu. Les voilà réunis autour d’une Incroyable histoire du vin, de la préhistoire à nos jours, 10 000 ans d’aventures.

Des origines pour mieux comprendre

Jusqu’au début de notre ère, les peuples gaulois consomment surtout de la cervoise (bière). Toutefois le vin est déjà une boisson de prestige très recherchée…»

C’est un ouvrage pour tous les âges et ce dès 8 ans, qui permet de comprendre toutes les phases de la naissance de la vigne mais surtout du vin de l’antiquité jusqu’à nos jours en témoignant des grands et petits vins qui font notre quotidien.

Le bassin méditerranéen propice en épisodes qui retrace le développement des hommes et des civilisations a vu la création et la propagation de cette liane qu’est la vigne. Cette vigne qui produit de belles grappes de raisin qui par le hasard de l’histoire ou d’essais salvateurs dans la nuit des temps se transformeront en alcool qui se prénommera le vin.

Le narrateur de cette fabuleuse histoire n’est autre que notre bon vieux Bacchus, le demi-dieu des Romains.

Bacchus transformé en hipster contemporain

C’est Bacchus, ce personnage qui prend les traits d’un hipster de nos cités, que l’on suit tout au long de l’histoire et des pérégrinations des aventures des raisins et des vins qui vont se multiplier par la générosité du saint Esprit !

Un vrai apprentissage consacré aux vins et à ses multiples métiers avec Bacchus qui va s’aventurer au travers d’époques oubliées ou les récits n’existent pas comme au néolithique, évoquer le Moyen-Orient avec notamment le paradoxe avec l’islam et le Caucase où les premières traces de vinifications apparaissent. L’Egypte figure dans ce parcours et les traces évidentes notamment avec les hiéroglyphes qui attestent des grands vins reconnus.

Vin, vinum, woinos, wyn

Oui vous saurez tout sur les origines des noms utilisés encore aujourd’hui comme « vin » qui vient du latin « vinum », qui lui-même du grec « woinos » et ce dernier de l’indo européen « wyn » avec des similtudes de l’hébreu « yayin ». 

Vous comprendrez également les liens avec la religion, les flux du transport et l’exportation des vins.

Vous ne boirez plus le vin de la même manière !

« Ce Lafite dégage de forts arômes de fruits noirs, de cèdres de sauce soja. / — En effet on sent bien le nem »

Le côté croustillant de cet ouvrage très complet est le ton évident donné par Daniel Casanave à notre Bacchus des temps modernes qui prend un malin plaisir à prendre beaucoup de recul sur les intrigues qu’il dévoile.

Vous trouverez de très nombreuses anecdotes autant historiques que contemporaines comme l’emprise de certains gourous qui ont pu donner l’attrait à un certain style de vie et donc à leur influence grandissante.

A lire sans modération accompagné d’un petit verre de vin !

Xavier de la Verrie

Benoist Simmat (récit) et Daniel Casanave (dessin), L’Incroyable histoire du vin, Les Arènes, octobre 2018, 230 pages, 22,90 eur

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :