Quantika – Vestiges, l’univers de Laurence Suhner

De la bande dessinée au roman

 

Originaire de Genève, Laurence Suhner commence sa carrière dans la bande dessinée à 18 ans avant de se lancer dans le storyboard pour le cinéma. Elle décide ensuite de se tourner vers l’écriture de romans de science-fiction avec le premier volet d’une trilogie, Vestiges (L’Atalante, 2012), qui obtient le prix Bob Morane et le prix Futuriales en 2013. Vestiges sera suivi de L’Ouvreur des chemins (L’Atalante, 2013) et Origines (L’Atalante, 2015). Folio SF a ressorti Vestiges en octobre dernier, une occasion de découvrir cet auteur si particulier.

 

Planet Opera

 

L’humanité est arrivée dans le système d’Alta-Mira afin de trouver une planète de type M. les premiers colons découvrirent Gemma, planète gelée autour duquel orbite un artefact qu’ils ont baptisé grand arc, première preuve qu’une autre civilisation extraterrestre a essaimé dans le passé dans la galaxie. Le docteur Ambre Pasquier est envoyé sur Gemma pour explorer des ruines, abandonnés par ceux qu’on nomme les « bâtisseurs », récemment découvertes sous la glace, dont semble émaner des distorsions du temps. Personne ne se doute que Pasquier est hantée par des visions et des rêves qui l’ont appelé depuis l’espace sur Gemma. Exploitée par la Cosmotek, cette planète voit certains de ses habitants entretenir des rêves indépendantistes tandis que la Milice rêve de s’emparer des ruines pour y trouver des armes nouvelles. Ambre Pasquier, imperturbable malgré ses cauchemars, constitue son équipe d’exploration sans vouloir prêter le moindre à l’agitation qui se prépare.

 

Un univers passionnant

 

On doit ici saluer le travail de Laurence Suhner qui a bâti un véritable univers, basé sur une planète et des extrapolations scientifiques qu’elle a élaborée avec des scientifiques. Elle réussit aussi une variation sur le thème du premier contact (fugace, on attend le prochain volume) dont le protagoniste est une femme, cela change un peu (même si Ursula Le Guin l’avait aussi fait). Vestiges est aussi un roman d’aventures, plein de rebondissements, avec des personnages tous intéressants et parfois savoureux. Alors nous aurions tort de bouder notre plaisir !

 

 

Sylvain Bonnet

 

Laurence Suhner, QuanTika, tome 1 :  Vestiges, couverture de Manchu, Gallimard,  « folio sf », octobre 2017, 720 pages, 9,80 euros

Une réflexion sur “Quantika – Vestiges, l’univers de Laurence Suhner

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :