UCC Dolores tome 5 : Les Sables de Tishala

Le couple Tarquin continue la surprenante saga UCC Dolorès et sait la rendre très attachante. Dans le 5e tome, Les Sables de Tishala, on peut dire que l’on a vraiment oublié la nonne des débuts ! Aujourd’hui, elle est revancharde, déterminée à s’affranchir des règles pourvu qu’elle défende sa fille. Mony nous embarque encore dans de folles aventures planétaires.

Une none à vous faire frémir

Depuis que les brises de Tishala se sont changées en vents acides et brûlants, il est devenu dangereux de s’y déplacer.

Mony est toujours bloquée sur cette planète, son dernier combat lui a couté son bras, mais dans l’autre elle tient fermement sa fille qui grandit. Son vaisseau dissimulé mais en panne est bloqué sur cette planète de feu et de sable. De feu car passé une certaine heure de la journée, le soleil tue.

Pour pouvoir réparer son vaisseau et ainsi repartir, elle accepte une mission de Sharkis. C’est le maître des sables et il veut devenir encore plus puissant. Cet homme a d’étranges pouvoirs, dissimulé à l’arrière de son crâne, une étrange tête mi-enfant mi-démon lui sert de guide. Il lui sert également d’œil, car il pilote des shakals qui observent pour lui. Ce qui lui permet de découvrir le secret de cette aventurière, sa progéniture, moyen de pression sur l’indomptable Mony !

La mission risque d’être dangereuse

Sharkis et ses mercenaires ont débarqué sur la planète… il leur a fallu à peine quelques années pour pacifier la quasi-totalité.

Cette fois-ci Mony se frotte à beaucoup plus coriace qu’elle, et ses amis ne sont que deux pour tenter de l’empêcher de se ruer vers ce prochain enfer ? Comment pourra-t-elle rester l’irréductible qu’on connait ?

Didier Tarquin développe son héroïne. Notre nonne préférée se complexifie, se densifie, sa vulnérabilité vient mettre à mal sa volonté. Ce n’est pas une héroïne avec des supers pouvoirs et c’est tant mieux. Ses heures paraissent compter, elle a su affronter de nombreux dangers mais celui-ci parait insurmontable.

Le scénariste sait à chaque nouvel épisode nous surprendre en parcourant de nouvelles civilisations, où se nichent nouveaux forcenés et des tronches patibulaires. Même si nous sommes loin de Moebius, il sait utiliser à sa manière de grands panoramas sur doubles pages pour bien montrer l’immensité. L’ambiance est là et la mise en couleur de Lyse Tarquin est magnifique !

On recommande encore !

Xavier de La Verrie

Didier Tarquin (scénario, dessin), Lyse Tarquin (couleur) UCC Dolores, tome 5 : Les Sables de Tishala, Glénat, octobre 2023, 65 pages, 11,99 euros

Lire les premières pages

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :