Le Cas Alan Turing, Histoire extraordinaire et tragique d’un génie

Le père de l’informatique moderne est mort seul. Une pomme empoisonnée comme refuge ultime (1). Le Cas Alan Turing témoigne, comme nombre de livres, film et autres fantasmes, de sa vie qui aurait dû être une succes story. La puissance et la profondeur du dessin d’Eric Libergé accompagne brillamment ce récit scientifique étonnant.

Un héros doublé d’un génie méconnu 

Voilà ce que ça donne ! Etes-vous sûr que Turing est le bon cheval ? Et tous ces cryptanalystes… Bon Dieu vous mesurez ce qui se passe ?

La Deuxième guerre mondiale s’annonce, le Royaume-Uni doit se doter des plus grands scientifiques pour casser les communications secrètes du IIIe Reich. Rien que ça. 

Enigma. Cette machine portable permet à toutes ses troupes de communiquer et de recevoir des ordres cryptés. Personne n’a encore réussi à le déchiffrer car tous les jours un nouveau code change le chiffrage. 

Une équipe sous secret ultime composée de scientifiques, cryptographes, joueurs d’échecs est constituée, menée par Alan Turing, jeune prodige jusque là inconnu.

Alan Turing jeune scientifique de 30 ans a toutes les qualités. Son seul « défaut », pénalement répréhensible à cette époque en Angleterre, est d’être homosexuel. Ce qu’il est contraint de dissimuler a tous. 

L’enjeu est immense car les sous-marins allemands torpillent à tout va. La tâche est incommensurable. Arriveront-ils à déjouer les plans d’Hitler ? 

Edition enrichie

Cette nouvelle édition du Cas Alan Turing est complétée d’un dossier intéressant en fin d’album. Des photos inédites d’archives, un dossier historique et des précisions scientifiques développées par l’essayiste et historien Bruno Fuligni.

C’est Arnaud Delalande, un spécialiste de la période, qui définit l’angle de ce projet, ambitieux, car il doit rendre compréhensible des recherches et des réussites scientifiques que seul le cerveau d’Alan Turing a l’air de saisir. Entrer dans la tête d’un génie n’est pas aisé et grâce à lui on se prend à croire et à déjouer les plans d’Hitler. 

Eric Libergé est un formidable atout pour rendre compréhensible, voire distrayants, les travaux d’Hercule menés pendant cette guerre. L’Etat britannique a su croire en un homme en dépensant sans compter pour créer cette machine. C’est un habitué des biopics comme Après la Rafle chez le même éditeur ou La Jeunesse de Staline et Fritz Lang chez Glénat. Cette fois-ci, il mêle son dessin, de cartes topographiques, de photos de machines retouchées. Tout s’assemble comme un puzzle avec la sensibilité des personnages qui le caractérise aussi.

Le Cas Alan Turing est une vraie réussite.

Xavier de la Verrie

Arnaud Delalande (scénario) et Eric Libergé (dessin), Le Cas Alan Turing, Histoire extraordinaire et tragique d’un génie, Les Arènes BD, septembre 2023, 96 pages, 21 euros

Pour allez plus loin, on regardera le film Imitation game et pourquoi pas on lira aussi l’enquête d’Andrew Hodges (Michel Lafon, 2015) qui l’a inspiré, on pourra aussi lire un des nombreux ouvrages consacrés à cette chasse au code, comme par exemple la BD Qui a cassé Enigma de Fabien Tillon (Nouveau Monde Editions, 2022).

(1) La légende signale que c’est une pomme une seule fois croquée qui a été retrouvée sur son bureau, de là l’inspiration du nom et du logo utilisés par autre génie, en hommage, Steve Jobs.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :