Les 10 plus beaux westerns du cinéma

La sortie en mars 2018 du film Hostile (de Scott Cooper) nous rappelle que le western est un genre vivace. En 2015, c’était Alejandro González Iñárritu qui défendait le genre avec The Revenant. Plus de 100 ans après The Great Train Robbery, les cowboys sont loin de lâcher leurs revolvers et de ranger leurs chapeaux. En attendant Yellowstone, la prochaine série événement consacrée au genre, voici dix des plus beaux westerns jamais réalisés au cinéma.

 

La Prisonnière du désert (John Ford, 1956)

les plus beaux westerns du cinéma

Texas, 1868. Un homme part à la recherche de sa nièce, enlevée par les Comanches. Sa quête va durer dix ans. Avec La Prisonnière du désert, John Ford fait la synthèse magistrale de tout son cinéma, fondé sur la famille, la petite (le foyer) et la grande (l’Amérique). Pourquoi ce western est-il un des plus beaux ? Parce que chaque plan irradie de puissance et de douleur, à l’image d’Ethan Edwards, incarné par un John Wayne tourmenté. 

 

 

Rio Bravo (Howard Hawks, 1959)

Jugeant que Le Train sifflera trois fois se complaisait dans la lâcheté et la bassesse, Hawks décide en 1959 de reprendre le même argument (le shérif isolé face au puissant hors-la-loi) pour faire l’éloge du courage et de la dignité humaine, à travers notamment l’amitié profonde entre John Wayne et Dean Martin. Dans Rio Bravo, pas de grands paysages : uniquement une petite rue et des intérieurs, pour se concentrer sur les êtres. Et le western rejoint alors le théâtre le plus noble.
À NE PAS MANQUER : Rio Bravo de Robin Wood aux édition Akileos

 

La Charge héroïque (John Ford, 1949)

les plus beaux westerns du cinéma

En 1876, un capitaine de Cavalerie proche de la retraite cherche à éviter un bain de sang avec les Indiens. Encore un Ford, encore un Wayne, mais c’est inévitable. Dans La Charge héroïque, Monument Valley n’a jamais été aussi sublime, lieu idéal pour une méditation sur le temps qui passe, la vieillesse et la valse des générations.
À NE PAS MANQUER : « Politique du western », lecture politique d’un genre

Une pensée sur “Les 10 plus beaux westerns du cinéma

  • 20 juin 2018 à 12 h 07 min
    Permalink

    Bon choix. Je me permets de signaler deux films qui auraient pu mériter de figurer dans ce classement: Coups de feu dans la sierra de Sam Peckinpah et Sept hommes à abattre de Budd Boetticher.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :